enfant fier de sa pâte à modeler faite maison
2 ans,  Activités Sensorielles,  Arts

Bac sensoriel évolutif « mélange des couleurs »: le vert

Noeh adore la peinture, et on a quelques « masterpieces » qui décorent fièrement notre salon. Il passe pas mal de temps à dessiner et peindre, il connait donc assez bien les couleurs. Et surtout, un fan d’arc-en-ciels se doit de connaitre ses couleurs ! S’il maîtrise déjà très bien ses pinceaux et nous fait de belles toiles très bien composées, il n’a pas encore apprit comment on obtenait des couleurs à partir des mélanges de couleurs primaires. Ce fut donc une expérience assez magique que de « fabriquer du vert » ! Nous avons entreprit de découvrir comment faire du vert, en mélangeant du bleu et du jaune dans un bac sensoriel à texture évolutive. Il a été totalement fasciné et très surpris par cette révélation !

Comme il aime bien (et moi aussi !) les pâtes sensorielles « évolutives » qu’on peut transformer du slime au moon sand, j’ai voulu proposer un bac qui passe de la texture mousse à la texture liquide, puis à la texture de pâte à modeler. C’est toujours extraordinaire de transformer une texture en une autre, c’est assez fascinant. J’avais vu passer plein de bacs sensoriels faits avec de la mousse à raser sur Pinterest, je trouvais l’idée sympa car la texture est surprenante. Mais je connais mon petit bonhomme qui découvre encore avec le monde avec le bout de sa langue, et je sais qu’il lui faut quelque chose de comestible, pour que ce soit « goûtable ». D’ailleurs je ne me suis pas trompée, il a fallu qu’il goûte (et c’était « yucky », paraît-il! Je le crois sur parole). En dehors de toute allergie alimentaire, notre recette est totalement sans danger pour les petits. Sans danger, mais ce n’est pas une raison pour en faire un dessert hein 🙂

Donc… exit la mousse à raser qui est moyennement comestible. J’ai pensé à la chantilly pour la remplacer: la texture est sympa, ça devient assez vite liquide et ça reste sans danger. En théorie du moins. Sauf que je suis intolérance au lactose… Je n’ai pas de risque vital, ça me rend « juste » vraiment malade si j’en consomme. Noeh n’a jamais eu l’occasion de tester si ça le rendait malade ou pas, il n’a jamais goûté de lait animal. Donc je me suis dit que tant qu’on n’en mangeait pas, y’avait pas de risque. Je n’avais pas prévu que la simple odeur de cette chose me donnerait une nausée insoutenable… (et rien que de voir les photos… erk)

Je n’avais pas non plus pensé que la chantilly, ça colle drôlement (c’est que j’en ai pas mangé/touché souvent faut dire!). Ce n’est finalement pas très engageant pour un bac sensoriel ! On a donc manipulé la chose avec précaution (et cuillères… lol) pour mélanger le bleu et le jaune, sous forme de gouttes de colorants alimentaires ajoutés directement dans le bac, jaune d’un coté, bleu de l’autre. Au début, ça fait de jolies marbrures, puis ça commence à faire… du vert ! Étonnant 🙂 On avait pourtant pas mit de vert… On a joué avec la texture liquide jusqu’à avoir un joli vert bien mélangé. Noeh a fait des verrines de « glaces », il a essayé de transvaser, mais ça ne coulait pas aussi bien que du liquide, c’était surprenant pour lui. Puis on a ajouté de la maïzena petit à petit, pour obtenir une pâte à modeler. Ni lui ni moi n’avions envie d’en avoir plein les doigts (même si pour lui c’était un peu tard!), on a donc sauté l’étape « slime » qui nous amuse beaucoup d’habitude et on a directement fait une pâte. On a obtenu une pâte à modeler toute verte, assez souple, un peu plus collante que d’habitude. Noeh a voulu y faire une empreinte de sa main, alors on a testé de la laisser sécher au soleil pour voir si ça durcit à l’air. Ça durcit bien, mais ça s’effrite donc ce n’est pas très intéressant et je doute qu’on puisse conserver la pâte plus d’une journée vu les ingrédients.

enfant fier de sa pâte à modeler faite maison

Si on a tous les deux apprécié l’expérience du mélange des couleurs, on ne reproduira pas ce bac de mousse. La chantilly n’était vraiment pas une bonne idée, et la texture mousse n’a pas changé grand chose à notre recette habituelle (faite d’eau, de maïzena et parfois de farine), qui elle est vraiment cool. Ça n’a fait que rendre l’activité moins agréable. On va donc rester sur notre bonne vieille recette ! On reproduira l’expérience du mélange bleu+jaune avec d’autres supports dans les jours à venir, pour vérifier que ça marche bien pareil avec toutes les textures. En tout cas, Noeh était très fier d’avoir fait lui-même cette pâte à modeler toute verte !

Au fond, le seul qui a vraiment apprécié la texture et l’odeur de cette pâte, c’est Shalom, qui a entreprit de manger notre pâte à modeler pendant qu’on nettoyait la table sensorielle ! 😀 C’était pas perdu pour tout le monde. Si vous voulez d’autres recettes de pâtes à modeler, slime et autres peintures faites maison, allez faire un tour sur notre tableau Pinterest « Bulles, peintures et pâte à modeler », vous trouverez sans aucun doute votre bonheur !

chien qui mange la pâte à modeler

On a accompagné cette activité de « fabrication de vert » par la lecture de « petit bleu, petit jaune » de Leo Lionni, que nous avions acheté lors d’une visite au FEL pour une expo il y a quelques temps. Ce petit livre est très sympa pour découvrir la magie du mélange des couleurs primaires !

Photographe et maman de 35 ans passionnée par les pédagogies alternatives, j'aime partager avec mon fils des activités inspirées et inspirantes. Je n'ai pas encore déterminé qui de lui ou de moi s'éclate le plus... mais une chose est certaine, nous cultivons la joie et le plaisir au pied de notre Petit Baobab :)

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :